Identification précoce

Publication

Des robots conçus pour l’homme

Technoscope 3/17: Des robots conçus pour l’homme

Cette édition du Technoscope vous présente quelques robots utilisés par l’homme pour lui faciliter la vie, lui restituer ses facultés perdues ou même les développer.

Edition complète

En particulier

Une main robotisée au fin doigté

La main de l’homme est très agile. Par exemple, nous pouvons plier et étendre le pouce, nous pouvons l’écarter ou le presser contre un autre doigt pour saisir un objet. Ces trois directions de mouvements sont également appelées «degrés de liberté». Une main humaine saine en possède 22 – les prothèses de mains actuellement disponibles dans le commerce en comprennent deux ou trois. Les modèles expérimentaux peuvent faire bien plus, mais l’objectif n’est pas forcément de recopier la main humaine à l’identique. En effet, mieux vaut une main un peu moins agile mais robuste qui fonctionnera longtemps sans problème. «À quoi me sert une voiture de course ultra-sensible si elle tombe en panne tous les trois kilomètres?», demande le neuro-ingénieur Silvestro Micera.
En savoir plus sur les projets de Silvestro Micera

L’exosquelette – une armure utile

VariLeg est le nom de l’exosquelette conçu par l’ETH Zurich pour permettre aux personnes à mobilité réduite de se tenir à nouveau debout. Depuis le succès rencontré lors de sa participation au Cybathlon 2016, l’exosquelette VariLeg a fait l’objet d’améliorations.
En savoir plus sur cet exosquelette
Interview avec Stefan Schrade et Patrick Pfreundschuh, Team VariLeg

Exosquelettes dans l’industrie

Dans l’industrie, des exosquelettes sont utilisés pour aider les travailleurs à effectuer des tâches physiquement exigeantes. Les études démontrent que 44 millions de personnes travaillant dans l’industrie au sein de l’UE souffrent des conséquences d’efforts physiques trop intenses. La Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW) coordonne le développement de Robo-Mate, un exosquelette portable conçu avant tout pour soulever des charges lourdes. Douze partenaires issus de l’industrie et des hautes écoles de sept pays européens ont participé à sa conception. En principe, Robo-Mate peut être utilisé partout où de lourdes charges doivent être soulevées, p. ex. dans l’industrie automobile, la logistique, les soins de santé ou le traitement des bagages à l’aéroport.
Des exosquelettes sont également conçus pour des applications militaires, par exemple pour aider les soldats à porter des équipements lourds sur des terrains difficiles.

En outre

AHA – un actionneur pour les tout petits

WOW

 

Au fait, le premier robot programmable capable d’effectuer différentes tâches était un robot industriel. Ce robot, dénommé Unimate, a été utilisé pour la première fois en 1961 dans l’usine de moulage par injection de General Motors dans le New Jersey (États-Unis). Les successeurs d’Unimate sont encore utilisés aujourd’hui.


Technoscope est la revue technique de la SATW destinée aux jeunes. Ce magazine informe avec compétence et de façon divertissante sur la technique et les métiers techniques. Technoscope paraît trois fois par an en allemand, en français et en italien. Il est possible de s'y abonner gratuitement. Les anciens numéros peuvent être téléchargés (PDF).

Video SATW

Replika, un double numérique qui peut remplacer un mort
CQFD, 17.08.2017, 10h04

Vous rêvez de converser avec votre grand-mère ou un être cher aujourd’hui disparu? Des jeunes Russes basés en Californie ont créé un moteur d’intelligence artificielle qui pourrait, en partie, à répondre à cette demande.

Les détails sur Replika avec Isabelle Cornaz, correspondante de la RTS à Moscou, et le décryptage des enjeux de ce double numérique avec le cyberanthropologue Michel Nachez, de l’Université de Strasbourg.