Identification précoce

Etude

Le potentiel MINT en Suisse

Esther Kaufmann et Werner W. Wittmann | 

Selon une étude, le potentiel MINT des jeunes Suisses est sous-estimé – en particulier en ce qui concerne les filles.

Jusqu’à présent, aucune étude n’a évalué le potentiel MINT (c.-à-d. la capacité à exercer une profession MINT) des élèves suisses au terme de leur scolarité obligatoire.

Dans l’étude actuelle, Esther Kaufmann de l’université de Zurich et Werner Wittmann de l’université de Mannheim ont utilisé la proportion des élèves performants avec un profil de compétences en mathématiques comme indicateur du potentiel MINT. Sur la base des données du Programme international d’évaluation des étudiants, ils ont évalué le potentiel MINT des jeunes Suisses, à l’échelle nationale et dans chaque canton suisse, en comparaison avec les élèves des autres pays.

L’analyse démontre que les élèves suisses, en particulier les filles, possèdent un potentiel MINT élevé par rapport aux autres pays. Malgré des différences régionales dans le système éducatif obligatoire, le potentiel MINT est très élevé dans l’ensemble des cantons. Au vu de ces résultats, les auteurs en ont conclu que ce sont les facteurs nationaux– et non régionaux – qui sont principalement à l’origine du haut potentiel MINT des élèves suisses.

Esther Kaufmann und Werner W. Wittmann: «Underestimated Swiss STEM potential? Bright light on an international PISA comparison» 8. März 2018