09. avril 2019

Présentation au comité romand de Swissmem

Alexandre Luyet - Autres thèmes

La SATW a été invitée à présenter les conclusions de son étude sur la force d’innovation de l’industrie suisse lors de la séance de printemps du comité de romand de Swissmem, l’association faîtière des PME et des grandes entreprises de l’industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) ainsi que des branches technologiques apparentées.

Réuni près de Sierre, à l'usine Constellium de Chippis, le comité romand de Swissmem avait invité la SATW à venir présenter son étude sur la force d'innovation de l'industrie suisse. Une quinzaine de représentants de l'industrie ont assisté à la présentation.

Eric Fumeaux, vice-président de la SATW a rappelé les conclusions principales de l'étude basée sur les données du KOF, le centre d'études conjoncturelles de l'ETH de Zürich. Une tendance à la concentration est en marche dans le domaine de la recherche et du développement. En effet, la part des entreprises qui exercent des activités de R&D en Suisse s'est réduite au fil des ans. Dans le même temps, la charge de la recherche et du développement pèse de plus en plus sur sur les épaules des entreprises industrielles qui en font encore. Autre constat: celui que le chiffre d’affaires issu de la commercialisation de nouveaux produits augmente (innovation produits), mais pas celui issu provenant d’innovations de marché. Les personnes présentes ont dans l'ensemble confirmé ce point: les entreprises helvétiques excelleraient dans l'optimisation et l'amélioration continue mais peineraient à mettre sur le marché des produits clairement disruptifs.

 

Le comité romand de Swissmem lors de sa séance de printemps.

Avant de passer à la discussion avec l'audience, Eric Fumeaux a détaillé quelles sont les branches dans lesquelles les efforts de R&D ont été payants et celles qui n’ont pas pu tirer profit de leurs investissements. Si la pharma s’en sort plutôt bien, le tableau est plus contrasté en ce qui concerne d’autres secteurs comme l’industrie des machines. 

Derrière les premières places des classements de l'innovation, l’état de la recherche et développement dans le secteur industriel suisse est donc préoccupant.
Les membres du comité romand de Swissmem sont chacun repartis avec un exemplaire de l'étude et plusieurs d'entre eux ont manifesté leur intérêt à poursuivre la discussion autour du rapport. La SATW est heureuse de pouvoir fournir une plateforme d’échange et se réjouit de contribuer au débat.

New comment

0 comments