Portrait

«Il faut dire aux filles de suivre leur passion»

Marie-Claude Blatter

Rencontre sur le sujet de la relève féminine dans les sciences et techniques avec Marie-Claude Blatter du SIB Institut Suisse de Bioinformatique et intervenante dans les TecDay depuis 2013.

La relève féminine est encore difficile dans les domaines scientifiques et techniques, avez-vous eu vous-même des obstacles dans votre carrière ?
Oui, à deux reprises en particulier. Lorsque j’ai postulé dans une entreprise privée à 25 ans et qu’on m’a refusé une place, entre autre parce que j’étais célibataire et qu’ils ne voulaient pas que des couples de collaborateurs se forment au sein de leur société… Une autre fois, on m’a dit qu’une femme à 35 ans, avec 2 enfants, ne pouvait plus être assez créative et mon poste n’a donc pas été stabilisé.

Que répondez-vous à cela aujourd’hui ?
Au contraire, être mère et active professionnellement m’a incitée à être créative, efficace et surtout à faire un travail que j’aime, car il faut être épanoui sur tous les plans pour être équilibré. Or, c’est une chance incroyable de pouvoir travailler dans un environnement stimulant, de collaborer avec des personnes d’horizons très différents, femmes ou hommes, et d’apprendre chaque jour de nouvelles choses. Dans des domaines scientifiques et techniques qui sont en constante mutation et de plus en plus ‘interdisciplinaires’, les collaborations sont très importantes et je pense que les femmes sont particulièrement sensibles et douées pour ça.

Justement, comment incitez-vous les jeunes filles à s’engager dans ces domaines de plus en plus interdisciplinaires ?
Filles et garçons font la grimace quand je leur dis que pour faire de la biologie aujourd’hui, il faut aussi aimer (un peu) les statistiques et les mathématiques. Il faut savoir rester ouvert : le domaine dans lequel je travaille maintenant  - la bioinformatique  - n’existait pas lorsque j’ai fait mes études. Il y a des passerelles inattendues et il faut suivre ses passions. Il faudrait donc plus dire aux jeunes filles de ne pas se mettre de frein, de provoquer les opportunités et de se faire confiance !